Actualités Pellets

2022 aura été une année complexe en matière d’énergie. Après deux années inédites de COVID (2019-2020), une forte reprise de l’activité économique (2021) et la guerre en Ukraine (2022), l’énergie aura été au coeur de toutes les tensions.  Dans ce contexte de crise énergétique majeure, la filière du chauffage au granulé de bois n’a pas été épargnée mais elle a su faire face. 

Au cours de l’année 2022, l’ensemble des professionnels du secteur a dû faire face à une hausse fulgurante de la demande.

Cette hausse est liée à plusieurs facteurs :

– les utilisateurs déjà équipés d’un appareil à granulé ayant une autre énergie plus coûteuse (fioul, électricité) ont davantage utilisé le granulé
– les consommateurs inquiets (contexte anxiogène post covid) ont commandé plus tôt et en plus grande quantité
– les consommateurs équipés d’énergies fossiles coûteuses et polluantes ont décidé de se tourner vers d’autres énergies comme le granulé de bois (MaPrimerénov et interdiction de renouvellement des appareils au fioul depuis le 1er juillet)

Face à cette importante demande inattendue, les distributeurs ont fait le choix de réguler pour éviter de se retrouver dans une situation trop critique durant l’hiver.

Quant à la production de granulé, elle a atteint en 2021 les 1,8 millions de tonnes pour 2,4 millions de tonnes de consommation. En 2022, elle devrait atteindre les 2,1 millions de production pour 2,7 millions de tonnes de consommation.

Pour répondre à cette demande inhabituellement forte, la France a été obligé d’importer davantage ; passant de 400 000 à plus de 50 000 tonnes soit de 16 à près de 20% de la consommation nationale alors qu’elle est depuis ses débuts (2005) sur un modèle d’autosuffisance. L’import-export est une variable d’ajustement en cas de forte-faible demande.

En effet, un des arguments forts de cette filière est qu’il s‘agit d’une énergie locale, une énergie de proximité. La filière a les moyens de se développer au niveau national, et donc de dynamiser les territoires en créant de l’activité et de l’emploi local.

Grâce à l’extension de certaines lignes de production et la construction de nouvelles usines de granulation, la filière a gagné près de 300 000 tonnes de capacité supplémentaire en 2022 dans le but d’atteindre 1 million de tonnes complémentaires d’ici 2024 et un doublement de la capacité de production d’ici 2028.

Tempera

51 route de Rhinau
67860 Boofzheim

Téléphone
HORAIRES D’OUVERTURE

Du Lundi au Vendredi
9h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00

Samedi
Uniquement sur rendez-vous